Le Blog de Peau-Ethique

Le Blog de Peau-Ethique

L'envers de Peau-Ethique, les découvertes green, le marketing vert, la mode bio, le commerce équitable

15 mai 2014

Faîtes de l'upcycling et pas la guerre <3

Alors d’abord autant le dire tout de suite : LA GUERRE SAY PAS BIEN

Voilà l’abcès est crevé parlons d’upcycling. J’adore l’upcycling, je trouve ce principe totalement génial, j’aimerai l’appliquer à ma vie perso un peu plus sauf que bon j’ai pas de talent et surtout je sais rien faire de mes 10 doigts (bon je sais faire des trucs mais rien de créatif quoi)

Bref je pars du postulat que tout le monde sait ce qu’est l’upcycling. Non je blague je t’explique vite fait. C’est réutiliser des objets dont on ne se sert pas ou plus à d’autre fin utile.

Et là quand j’ai vu que des palestiniennes se servaient de grenades comme pots de fleur, j’ai trouvé ça complément génial. Bon certes le fait que ce soit dans des grenades donne un coté assez particulier à cette opé d’upcycling…

APTOPIX Mideast Israel Palestinians bomb2 bomb3 bomb4

Bon je pense que malgré tout il y a un véritable message entre ces lignes. Mais voilà envoyez vous des fleurs plutôt que de faire la guerre <3

Source

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Ludivine Abruzzo à 10:23 - Ecologie - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 mai 2014

La quinzaine du commerce équitable … ET APRES ?

 

Je me suis fait rire toute seule, j’ai lu les premiers billets que j’avais écrit sur le commerce équitable, cet engagement, cette envie que les achats changent en faisant un acte citoyen. Mes coups de gueule contre la GMS… Ahahah le LoL est intense.

Je te rassure je suis toujours la même (niveau des convictions), mais mon point de vue a bien changé.

Nous travaillons toujours de manière équitable et éthique en rien cela a changé notre manière de travailler, mais aujourd’hui je vois que l’achat équitable (ou responsable) qui motivaient les acheteurs commence à disparaître. J’entends on achète plus forcement par conviction de faire un achat militant (oui c’est la baba anti-capitaliste en moi qui s’exprime, nous l’excuserons)

Je sais pas pourquoi. Si je me dis c’est car ils vivent dans la crainte de se faire avoir. Que le produit qui est vendu avec un label équitable ne soit pas produit dans des super normes, que finalement le fait de payer plus n’est pas forcément un gage. Qu’un label ne veut plus rien dire. Que finalement pourquoi acheter équitable, en France aussi on a besoin d’achats…

Je suis fatiguée de toujours ces mêmes arguments. Moi je n’ai pas changé ma façon de consommer pourtant je n’aime toujours pas d’amour le label Max Havelaard mais bien 50% de mes produits sont labellisés MH donc commerce équitable (le thé, le chocolat, le café, le sucre, les jus, les gâteaux…)

SoieSFE9_9456

Copyright Peau-Ethique

Moi aussi j’ai vu une multitude de reportages sur le commerce équitable. Moi aussi chaque fois j’ai eu envie de pleurer en me disant que ça avait bien changé. Mais au fond c’est ça la mondialisation… Je ne suis pas fière ou heureuse, c’est un constat. Le commerce équitable a ses limites. Exemple maintenant un produit labellisé MH ne devra plus être 100% équitable un faible pourcentage suffit. Est-ce que ça me fait plaisir car cela veut dire que finalement il va y avoir un accès plus grand aux produits équitables. Pas du tout en fait. Je trouve que c’est même la porte ouverte à toutes les fenêtres. Mais ce n’est que mon avis de consommatrice. Je prends mon exemple qui est le vêtement bio fabriqué de manière équitable (ou éthique). Cela veut dire que si le tissu est équitable il sera labellisé Commerce Equitable, par contre quid de la fabrication. Ben on s’en fiche. La fabrication peut être faite dans des ateliers de la sueur ils auront quand même le label MH. C’est une aberration mais c’est comme ça. Préparons nous à vivre une grande période de GreenWashing.

L'exemple que MH donne à tout bout de champs, c'est Mars. Mars va être un produit équitable alors qu'il n'aura que 20% de cacao issu de production équitable. La reponse de MH à ça c'est donner plus d'opportunités aux producteurs. Mais ils ne voient pas du tout le Malaise. Je suis je dois te l'avouer un peu choquée.. Mais bon business is business...

Malgré tout je sais que ce que Peau-Ethique a mené depuis quelques années au Cambodge, Pérou, Inde les actions sont des actions concrètes et réelles. Avec un véritable impact sur la vie des employé(e)s des ateliers.

Brésil été 2012

Copyright Patrick Piro

Toutefois n’oublions pas que malgré tout nous faisons du business et non de l’assistanat. Chacun est là pour avancer avec l’autre, pas un au détriment de l’autre. La grosse différence avec le commerce traditionnel. Bon je le rappelle au cas où mais chaque commande est pré-financée comme ça le partenaire ne s’endette pas pour acheter la matière première (si nous ne la fournissons pas). Alors oui c’est délocalisé. Oui je sais. C’est mal. Mais les employés sont payés bien plus que le SMIC du Pays (qui oui je sais n’est pas un salaire français). Des actions sociales sont mises en place en fonction des ateliers (écoles, garderie, dispensaire…) Alors oui c’est pas grand chose. Mais nous ne sommes pas une grosse société avec des millions de profit !

Alors ne crois pas que acheter un produit équitable ne change rien. Ça change beaucoup.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Ludivine Abruzzo à 10:13 - Commerce Equitable - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 mai 2014

Le Malaise avec la Journée du Décoletté

 

Voilà la nouvelle est tombée, le 16 Mai sera la journée du décolleté. C’est une grande (ou pas) marque qui l’a décidé. Tsais la marque dont Adriana Karembeu est ou fut l’égérie. Celle qui soit disant te fait des super boobs.

Je sais pas quoi trop en penser. Si je sais mais je fais style non. J’ai l’impression que ces derniers temps la société est tournée vers nos boobs. Entre S. Royal qui interdit le décolleté au travail et cet évènement qui t’invite justement à les montrer. Je suis perdue. J’ai envie de crier : LEAVE OUR BOOBS ALONE ! (oui c’est ma phrase préférée, car j’aime bien Britney)

Franchement est-on une fille si on montre son décolleté ? Assume-t-on mieux sa féminité ? Je dois te dire que à titre personnel j’assume totalement mes boobs, (c’est l’âge clairement) mon décolleté par contre me mets parfois mal à l’aise et je dois parfois y mettre ma main (pour cacher). Oui quand on décide de parler à mes seins plutôt qu’à moi. Ca m’énerve en plus. Beaucoup.

Par contre là où je suis un peu malaise c’est que cette marque dont le but est de faire des décolletés sublime (mais dans des matières dégueux, enfin c’est un autre sujet) t’offre des cadeaux. Sérieusement personne ne trouve ça choquant ? Personnellement je suis pas du tout une féministe ou autre, mais l’intérêt dans tout ça c’est quoi ? Je suis ouverte à toutes explications mais là je comprends pas. Je comprends pas en quoi montrer un décolleté fera vendre plus de SG. Oui j'ai une logique assez binaire du capitalisme !

Je travaille dans la lingerie, j’en ai vu des boobs, mais jamais je dirai à nos clientes « Hey les meufs vous me montrer votre décolleté je vous offre 1.000 € de shopping avec une blogueuse que tu connais pas forcément mais je suis tellement mainstream que je pense que tout le monde la connait OU 100 bons d’achat. Pour te remercier ». Oui non jamais. Moi au contraire je fais des délires avec les chaussettes. J’AI RIEN COMPRIS AU BUZZ !!!

Non mais baste la MEGA BLAGUE, l’intérêt c’est quoi ? Appeler son réseau pour qu’on vote pour ses seins. Double Malaise. Je me vois bien dire à tous ceux que je connais « Vazy vote pour mes boobs photo 25 ». Personne. Jamais.

Je me dis qu’ on va parler de cette marque qui finalement ne fait rien du tout pour les femmes, fabrique des produits pas bon pour la peau (et les seins) pour rien. Parlons plutôt de Peau-Ethique (#takclindoeil je place ma marque) qui a des actions sociales pour les petites filles (en Inde…) dont les soutien-gorges sont bio. Et font du bien à la planète et à tes boobies.

Donc voilà je voulais pas conclure avec une photo de mon décolleté et puis je me suis dit pourquoi pas oui YOLO. On voit que mon soutien-gorge est un basique de Peau-Ethique, c'était l'été voilà. (Oui je bronze bien je sais). Et te rends tu comptes on peut avoir un décolleté dans un soutien-gorge en coton. Oui je sais. MEGASURPRISE !!

SAMSUNG

Copyright Peau-Ethique

Mais sinon si tu veux m'envoyer tes pieds en chaussettes Peau-Ethique je prends :))

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Ludivine Abruzzo à 10:13 - Vie quotidienne - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2014

Les déchets radioactifs expliqués à ma mère

 

(Alors on enlève le postulat de suite que ma mère est stupide et ne comprend pas, c’est juste pour faire un titre coule)

Donc pour faire rapide, les déchets radioactifs qui donc proviennent du nucléaire c’est dégueux. MEGASURPRISE je sais. Mais c’est bien de rétablir les bases parfois au cas où on te dirait non mais le nuke c’est bien. Non c’est pas bien.

Mais même si le nuke représente 59% des origines des déchets radiocatifs, le reste vient de la fabrication des armes (oui je ne savais pas, d’où la guerre SAYMAL), d’engrais chimiques, des matériaux irradiés dérivés du démantèlement des centrales et du secteur médical (matériel de radiothérapie, substance de stérilisation médicale…). En fait y’a en quasi partout…

Nuclear Campaign Tour in Altdorf Atom Tour in Altdorf

Copyright Greenpeace

Donc déjà il faut savoir que la désintégration des atomes nocifs peut prendre plusieurs milliards d’années. Oulala tout de suite moins fun toussa.

L’uranium que l’on retrouve donc dans nos centrales met 4.470.000.000 ans avant de disparaître. Ce chiffre me paraît tellement énorme que j’ai personnellement du mal à en intégrer la portée (c’est comme l’argent quand y’a trop de zéro je comprends plus). Mais cela prouve en tout cas qu’on sera mort, enterrés et que peut-être il n’y aura plus de civilisation mais il restera de l’uranium 28 enterré quelque part. SUPER !

Parlons peu, parlons bien s’il y a fuites on meurt ? Oui et non. Si on est exposé à 10.000 mSv (millisieverts) bon là on trépasse rien n’y fait. Adieu la life. 1.000 mSv tu vomis, et est-ce que après tu meurs ? normalement non, mais t’as pas la forme du tonnerre. 500 mSv baisse des globules blancs. Toujours pas la patate, la forme, la pêche (pardon je mets un peu d’humour pour dédramatiser mais ça a raté). Bon bien-sûr si tu meurs pas tout de suite tu meurs après, d’un cancer. Faut pas oublier. D’ailleurs à 100 mSv risque de cancer accru. On est surpris ? Même pas.

Bon maintenant que tout le monde a peur de mourir à cause d’une fuite. Oui c’est mon côté optimiste de la vie. Je sais <3. Donc faute de mieux on les enterre. Tu me diras avant on les jetait dans l’Océan ou la Manche, nous ne sommes pas sectaires. Mais depuis 1993 c’est interdit (la convention de Londres toussa). Mais on me murmure dans l’oreillette qu’on en voit encore jeter.. Donc je disais aujourd’hui on enterre. Preuve à La Hague (que les écolos connaissent bien)(les autres ben non où sauf si tu y vas en vacances)(mais partir en vacances avec des déchets radioactifs sacré délire) il est plein. Et si tu te souviens des grosses manif, blocage de déchets, tout vient de la Hague (c’était le moment où j’étale ma culture). Et demain on fait quoi ? Demain on les enfouit sous la Terre, c’est pas une blague, c’est vrai. Dans la Meuse un site de 15 km² devrait ouvrir en 2025. Mais question : résistance des fûts, corrosion… Bref pas forcément la meilleure solution à mon avis :(

Alors on devrait faire du retraitement ? Ben non c’est la fausse bonne idée. Même si selon les industriels 96% du combustible usé sont réutilisables, ben les ONG disent (bon ONG = Greenpeace pour simplifier dans les esprits) que cette pratique est déjà coûteuse et surtout qu’elle produit de nouveaux déchets et radioactifs. MAIS CARREMENT GENIAL Donc en gros, le nuke (et pas que) c’est mal. Les déchets produits c’est bien dégueux, mais on peut rien faire. On va mourir s’il y a une fuite. Mais sinon oui continuons, continuons à utiliser une industrie dangereuse pour l’homme et son environnement …

Je pense que en fait je devrai conclure avec une image de chaton mignon, mais j’aime pas les chatons :( Ou un homme dénudé. Tout passe toujours mieux avec l'image d'un homme à moitié à poil :(

Si tu souhaites creuser encore davantage le site de GreenPeace

Source (Géo - Janvier 2014)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Ludivine Abruzzo à 14:58 - Ecologie - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2014

Comment naIvement j'ai cru qu'un label bio garantissait du bio dans les cosmétiques :(

Vois tu je l’ai dit je suis pas blogueuse mode et encore moins blogueuse beauté. C’est à dire que j’achète souvent mes cosmétiques depuis bien 8 ans maintenant sans jamais regarder la compo. Je vois le label bio ça me suffit. Ah ah ah quelle idiote je ne fais pas je te jure.

Dernier achat. Un gel douche et un exfoliant pour le corps certifié bio. Bio car le logo est sur l’emballage carton. Tu sais le logo Cosmébio. Je suis rassurée. Surtout au niveau des gels douche, je bouge assez souvent le savon c’est très bien mais quand tu n’es pas chez toi le gel douche c’est la vie.

Sauf que voilà on va pas mentir la compo d’un gel douche conventionnel c’est quand même bien bien dégueux. Donc moi benête que je suis je me dis tiens achète cette marque elle est nouvelle, elle est en vente sur vente privée, elle est certifiée bio SAYBON. MOUAHAHAH LE GROS DELIRE

photo 1

Déjà pour te mettre dans l’ambiance y’a des SLS. J’ai un peu déchanté. Mais bon dans la plupart des produits Cattier aussi. Je me dis donc Ludivine écoute bon c’est pas ultra grave, c’est grave car le SLS (soit Sodium Laureth Sulfate) c’est irritant pour la peau, allergisant… bref c’est quand même pas super super. Mais j’allais fermer les yeux. Et là je me dis allez ma fille continue ta lecture hein ! Je vois Glycerin. Aucune idée si c’est graisse animale ou végétale. J’opte dans mon fort intérieur pour végétal car quand même de base le produit est labellisé bio. Et après attends c’est pas fini Cocoamydopropyl Betaine qui est tout de même un tensio chimique doux. Je me dis tu es en train de vivre un mauvais, mauvais délire c'est pas possible. Mais je vois que ça contient des PEG. Oui tu as bien lu des PEG. J’ai cru à la vue de l’étiquette pleurer du sang. Car là crois moi gros gros mauvais délire. Comment un produit labellisé bio peut contenir des PEG ?? Et là je comprends le délire de la marque, en fait y a que le miel qui est bio. Car oui j’ai oublié de te dire, le gel douche est au miel donc, le miel est bio on dit que le produit est bio.

MAIS MEGALOL non ???

J’ai juste eu envie de hurler mais quel p*tain de Greenwashing vous faîtes !!!

photo 2

(On excuse mes doigts pourris !)

Vendre un produit bio alors que rien n’est bio, alors oui carrément génial ça ne contient pas de paraben, mais quand tu vois les autres m*rdes tu te dis que au point où tu en es hein ! Que y’a pas de colorants. Ouais ça aussi je m’en fiche. Et que c’est pas testé sur les animaux. Youhou. Génial avec ça je vais acheter c’est sûr. Tu me diras j’ai acheté.

Je me sens complètement idiote, une vraie bleue. La fille qui débarque dans le bio et qui se dit ouais attend t’as qu’à acheter des gels douche Sanex c’est pas mal aussi !! Je me sens nulle. Nulle de m’être fait avoir comme ça alors que je m’y connais et nulle de voir que des marques profitent du « bio » en opportunistes pour surfer dessus et proposer des produits bien pourris.

Alors voilà ma résolution, LIRE LES ETIQUETTES !!!

En même temps après le label bio est juste sur le carton pas du tout sur le produit. Mais bon.

Tu vois c’est ça qui fait que le bio a mauvaise image, car après les gens sont ultras sceptiques. Même pour nous. On nous demande de prouver sans arrêt, sans arrêt. Une méfiance de plus en plus grandissante. Alors que bon on est quand même dans la lingerie bio depuis 10 ans !!! En même temps nous, c’est du textile c’est différent… Mais bon cela discrédite pas mal tout de même…

Après je fais pas un procès à la marque incriminée, c'est ma faute j'aurai dû lire la compo. Je ne la cite, je m'en fiche, je veux même pas leur faire un bad buzz. Je veux juste dire à toutes : "attention un label ne veut rien dire, il faut lire les étiquettes !!!"

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Ludivine Abruzzo à 15:54 - Beauté - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 avril 2014

Je retourne l'étiquette de mes vêtements et toi ?

Attention saluons la BLOGUEUSE MODE que je suis,

Oui je fais mon coming-out de la mode, en fait je rêve d’être une blogueuse mode depuis toujours, je suis narcissique en fait. Mais je le sais. Dans deux ans comme toutes bonnes névrosées qui se respectent et que je commencerai mon analyse je me rappellerai de ça. De mon envie de m’exposer.

home-top-logo

Bref, là n’est pas le sujet.

J’essaie de m’habiller le plus de manière éthique et bio. Car je travaille dans le bio ? Oui sans doute. Car comme on me le répète trop souvent car au fond de moi je suis une baba-cool mais que j’écoute pas ZaZ et que je dors pas dans un Van. Aussi. Oui j’ai vraiment du mal avec la fast-fashion, vraiment, vraiment. Je ne suis plus rentrée dans une boutique H&M depuis bien 5 ans. Mango je crois jamais. Bon Zara j’avais besoin d’un cache-bras pour une robe (Sinéquanone)(Ouais SAYMAL)(Très, très), au final je l’ai acheté chez Morgan. Pas mieux. Mais j’essaie. Je vais pas dire je réduis mes achats. Non c’est faux j’ai envie de m’acheter un truc je me l’achète. Mais bon j’essaie de regarder où c’est fabriqué. En fait j'ai l'impression que je suis toujours la relou de service tu sais. Celle qui peut bien casser l'ambiance. Oui ça c'est moi !

Vois tu je suis fort fort embêtée avec le fait qu’il ne faut plus acheter au Bangladesh, car avec le drame du Rana Plazza… Oui c’est vrai on peut avoir conscience que l’achat de nos fringues peuvent tuer et continuer. On est humain c’est pas possible. Par contre ne faut-il pas plutôt que des marques éthiques aillent s’installer là-bas et développent des filières. Je sais pas, je pose la question. La pauvreté, la voir, l’accepter et squeezer, je n’y arrive pas encore. Je pense que parfois mon côté trop empathique va me tuer. Je ne t'explique pas quand on se rend dans les pays. Même si pour nous les ateliers les gens vivent bien. Je veux dire autour. C'est ultra ultra dur. Et c'est sans doute pour cela que j'aurai fait une ultra mauvaise psychologue, ou pas. Mais bon, le 3615 ma vie on s'en fout.

Cathy la grande chef de Peau-Ethique, dans une autre vie est allée dans ce pays (qui est le Bangladesh) faire de la fast-fashion (et oui nous ne sommes pas parfaites)(pour son travail d’avant)(attend elle est vieille quoi)(pardon <3) et elle est rentrée complètement bouleversée, je me rappelle ce qu’elle m’a raconté (oui car bon c’est aussi ma maman donc) mais j’étais plus jeune et je crois que j’étais dans le délire ouais mais ils ont un travail. Ahahah sacré moi ! Quand tu vois les conditions dans lesquelles ils bossent, en France cela serait la révolution, mais bon, taisons nous et consommons.

Soit,

La blogueuse mode aujourd’hui que je suis te montre que tu peux « oh porter de la fringue écolo et ne pas être TROP moche » (oui le trop c’est pour moi car bon voilà)(je suis pas une mannequin quand même)(mais j’en ai conscience)

2 3

Donc haut Ekyog en lin, légèrement transparent (oh oui un peu slutty et sexy), Soutien-Gorge Peau-Ethique (Une marque réellement superbe, bien coupée, bref je l’adore)(j’en ai trop fait ?) et bijou Made (achetés sur Asos, comme une vraie blogueuse Mode qui se respecte).

Et les 3 marques que je porte utilisation de matière bio, commerce équitable.

Franchement ça passe non ?

(Moi je pense que Cristina approuverait mon look)

Deuxième Look. On ne m'arrête plus !

4

(Pardon j'ai oublié de sourire j'essaie de faire la blogueuse mode et je m'entraîne au Duck Face)

Haut Kuyichi et toujours soutien-gorge Peau-Ethique qui te fait des boobs de rêve (ouais j'en fais peut-être trop).

Ah oui, outre ma tête, on fait avec (je te signale que j'ai des semaines chargées). Mon maquillage est bio. Tavu ? SWAG ! Bref. Mes culottes aussi. Faire une selfie de sa culotte soit-même le truc le plus difficile de ma vie. J'ai fait je sais pas combien d'essais. J'ai souvent pris juste mes fesses. Ou juste ma fenêtre. Et pour ne pas paraître énorme... Oulala quelle galère. Bref.

1

(Oui je vais refaire un article sur les jeans une bonne petite piqure sur le sablage)(sache que j'ai 2 jeans que j'ai depuis 2 ans)(et un que je viens de détruire, je pleure du sang à l'idée de devoir le changer)(bref)

Bon le délire de cette journée est de prouver qu'on porte des vêtements fabriqués dignement. Donc on les met à l'envers comme moi, on fait des selfies, où tout le monde peut être bien plus beau que moi (car oui C'EST PAS BIEN DUR JE SAIS HEIN) on taggue sur les Internets #InsideOut #fash_revFrance. Après tu peux être même affiché(e) à côté de ZaZ si tu envoies ta photo là france@fashionrevolution.org. Moi non. La hater que je suis ne le fera pas. En plus tant qu'elle ne portera pas de la lingerie Peau-Ethique je vois pas pourquoi je ferai des efforts hein ?

Donc le but de cette journée n'est pas de fêter les morts. C'est ce qu'on m'a glissé sournoisement. Non c'est plutôt de prendre conscience qu'il existe des alternatives à la Fast-Fashion. Que ne croyez pas que s'acheter des fringues "écolos" coûtent plus chères. Non. Le prix d'une vie n'a pas de prix (Whaou c'est beau), non clairement ce n'est pas plus cher. Les produits sont en général plus solides en plus, (et certaines grosses marques, bon pas nous hein) font des ventes privées, des soldes toussa, donc clairement on peut s'habiller des pieds à la tête en bio et avoir le SWAG bien plus que Nabilla !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Ludivine Abruzzo à 14:42 - Mode - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 avril 2014

Le déclin de la mode ethique … Suite…

Un an plus tard je me suis dit qu’on pouvait faire le bilan du billet ma foi pas ultra positif que j’avais écrit un soir.

Je ne sais pas par où commencer en fait…

D’abord je dois te dire que depuis un an les choses ne sont pas allées en s’améliorant. Non. D’autres marques ont fermé ou sont sur le point. Et entre nous je le vis assez mal. La dernière grosse claque que je viens de prendre c’est l’arrêt de Tudo Bom. Pourtant pour moi la marque avait tous les critères d’une marque de Mode Ethique qui avait réussi… Boutiques en nom propre à Paris et au Brésil, un TRES gros investissement de L’Occitane (qui je pense te permet de lancer plus de produits…) et voilà non, sans doute pas assez rentable.

Peau-Ethique soie

Copyright Peau-Ethique

Alors je me pose la question (qui n’est pas que rhétorique) : pour réellement réussir dans la Mode Ethique doit on rester une petite marque et ne pas avoir l’ambition de devenir ultra mainstream (connue pour les non bilingues) ?

Car on ne va pas se mentir on ne travaille pas pour la gloire. Personne. A part si tu es rentier (mais c’est un autre sujet). On ne dit pas qu’on veut être millionnaire sinon on aurait lancé Zara (ahah je ris de ma propre vanne), mais suffisamment pour être heureux. Et nous le sommes. Nous avons de la chance.

Après beaucoup croient que se lancer dans la Mode Ethique (c’est-à-dire créer des vêtements bio) c’est l’avenir car les consommateurs ont changé. OULA je t’arrête de suite. C’est faux. Il y a un désintérêt total pour la « vraie » Mode Ethique (c’est-à-dire les vraies petites marques pas les géants qui font un produit et dont tout le monde parle). J’ai l’impression qu’on est revenu 10 ans en arrière quand on riait quand je disais que je bossais dans la lingerie bio. En plus de ça les gens sont ultra sceptiques. Je ne sais pas pourquoi (oh si je pense que ça se comprend quand on voit l’évolution de la société).

L’année passée les boutiques fermaient, là elles ferment toujours mais en plus il y a moins de création. Donc pour la marque que nous sommes ce n’est pas le fun tous les jours.

Parfois sans mentir j’en ai eu marre, l’envie de tout arrêter, cette sensation sans cesse de Don Quichotte face à mes moulins et c’est usant. Je ne vois pas comment faire pour que nous continuions à avancer (et augmenter le CA qui est entre nous le nerf de la guerre).

FBimageCopyright Peau-Ethique

J’en reviens toujours aussi aux Médias, car ce sont aussi eux qui font la pluie et le beau temps. Personne ne s’intéressera à nous. On préférera parler d’H&M (oui je prends toujours ça comme exemple mais leur comm dans les magazines et blogs est assez nauséabondeuse) en disant « Et mais c’est cool H&M se lance enfin dans le bio et leurs collections sont belles, et puis regarde leur égérie c’est Vanessa Paradis quand-même ». Comment exister à côté. Je peux pas chaque fois rappeler que c’est pas 1% de la collection H&M qui fait d’elle une marque se tournant vers la Mode Ethique… (ni les teintures dégueux qu’ils utilisent pour leurs autres produits, ni les ateliers de la sueur où sont fabriqués les produits…) Mais bon, les moulins toussa… (Si par contre un journaliste tombe là dessus et veut parler de Peau-Ethique : WELCOME, enfin faut pas rêver !)

Et également ce « faux » engouement pour le Made In France, j’en ai parlé dernièrement je vais pas redire. S’il faut pour pouvoir toucher plus de gens en proposant une culotte Made In France, et bien nous le ferons …

En fait, le positif malgré tout, c’est que nous sommes toujours là et que ça va. Certes ça pourrait aller toujours mieux, mais bon… Les clients reviennent et sont contents, donc c’est encourageant pour continuer. Et on garde toujours le point levé (oui c’est du Amel Bent !)

Et puis les clients sont là et tant qu'ils sont là, tant que nous pouvons avancer et avoir envie. Je pense que l'on peut faire de belles choses ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Ludivine Abruzzo à 11:11 - Vie quotidienne - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2014

Le Made In France : réel besoin ou besoin patriotique

 

Hier comme beaucoup de personnes qui possède Canal Plus, qui s’intéresse au Made In France j’ai regardé le doc sur Canal Plus du jeune homme qui a décidé de vivre un an en consommant que français. J’ai eu un gros sentiment de Malaise face à ce documentaire.

Tu vois le vrai MALAISE (oui celui qu’on écrit même en capslock). Tout consommer en Made In France, casser son Iphone, ne plus avoir de Frigo… Bref… un bon retour au Moyen-Age pour moi. Mais bon car peut-être je suis une enfant de la mondialisation et que je ne vis pas le Made In France comme une nécessité ou un besoin. Que je me dis pas si j’achète français, je sauverai la France. Ouais non je le vois pas comme ça.

Y’avait un relent de protectionnisme qui m’a parfois gêné, je sais pas. J’ai trouvé l’expérience poussée à l’extrême.

Pour ma part on va s’intéresser au textile. Car je vais parler de chose que je connais. Chaque année on se dit que c’est peut-être le moment de re-produire en France. Dans notre milieu (qui est la lingerie en coton) il y a une marque homme qui cartonne.

D’ailleurs leur communication est vraiment bonne (il faut parfois rendre à César ce qui appartient à César). Mais quasi rien pour femme. Il faut dire que les ateliers de confection c’est pas la folaïe non plus.

Quand tu vois que par exemple l’atelier Lejaby sur 3, un vit correctement (il s’agit de Maison Lejaby). Monette a fermé (mais vient d'être repris par un industriel Luxembourgeois). Et les Atelières j’espère pour elles qu’elles vont survivre mais bon ça m’a l’air bien mal engagé malgré tout (personnellement j'aimerai bien faire un partenariat Peau-Ethique/Les Atelières)(Oui je sais moi et mes idées)(mais ça serait coule et classe) La faute à quoi, à qui ? Quand on lit les témoignages ou les études tout le monde veut consommer français mais veut payer le prix d’un made in China ou Turkey.

lesatelièresCopyright Les Atelières

Pourtant tout le monde vit en France, le coût minute est différent, car nous avons le SMIC oui et le chômage et Ô Surprise la Sécurité Sociale et tout cela se paie. Je dis rien. Je constate. On veut du made in France mais au prix d’une délocalisation. LOL de Feu.

Parfois j’ai cette discussion avec les clients seriez vous prêts à payer votre slip 25 ou 35 € et il sera fabriqué en France. Et là tu vois là gène sur leur visage. Car ils ont envie de te dire oui. Mais pas à ces prix. Ben oui mais bon les produits on ne te les donne pas. Faut vivre aussi.

Ensuite viennent les opportunistes du Made In France, je le sais, j’ai dans une vie antérieur travaillé pour un gros groupe de textile. Ils ne cousent que l’étiquette Made In France sur leurs produits pour certains pays (en général pour l’export) alors que la production a été faite ailleurs. Ou pire ceux qui insiste sur Tissu Fabriqué en France alors que toute la fabrication est faite à l’étranger… MEGALOL j’ai envie de te dire…

Voilà, le Made In France, c’est vrai c’est bien, je pense que lentement mais sûrement Peau-Ethique va y venir (à la manière de 1083, un crowdfunding pour voir, ça prend tant mieux, sinon on aura perdu que de l’énergie comme tout projet). Mais nous rabattre les oreilles que c’est avec le Made In France qu’on va sauver la France je suis un peu sceptique. Peut-être que si les marques qui fabriquaient en France étaient mieux mises en avant, mieux aidées (et pas juste 3,4) le Made In France ferait mieux envie…

Après on peut aussi rajouter que le Luxe, ce "vrai" Made In France, ce rayonnement à l'Export. C'est aussi ça la France. Et que si on se replie sur nos achats français que deviendrait cette industrie ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Ludivine Abruzzo à 09:49 - Marketing - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 mars 2014

Orgueil et Préjugés en version bio (et équitable)

Oui alors d’abord je suis pas Jane Austen, mais c’est mon livre préféré, donc j’ai toujours voulu le placer quelque part, mine de rien. Et en fait je veux surtout parler des préjugés qu’on peut avoir vis à vis du bio (ou d’une personne qui a une consommation bio)(et pire un peu équitable) par rapport à dirons nous le quidam.

tumblr_mn8lu0stON1sqznooo1_500

En fait je me suis rendue compte de ça, quand j’ai eu cette discussion avec des gens qui ne sont pas mes amis, que je ne connais pas. Donc qui n’ont aucun filtre. Et c’est souvent assez fun. Ou pas. Souvent pas en fait.

Je veux pas faire un top 10 ça fait genre trop gros site qui se la raconte, on va fera donc en gros les phrases que j’ai le plus personnellement entendu. Et ce n’est que moi. Ma petite personne. Que je compléterai avec les vôtres avec plaisir ;)

- Tu te laves tous les jours ?

Surprenante question, j’en conclu que pour certain je dois forcément être une personne sale. Et ben non. J’essaie de faire des douches écolo. Soit moins de 5 min (lavage des cheveux compris), en général je me base sur Mirrors de Justin Timberlake. Histoire de pas trop trop consommer. Parfois quand je suis dans un délire un peu plus je veux pas sur-consommer je récupère l’eau (une bassine)(mais bon pas tout le temps, je suis pas une vraie écolo). Oui l’idéal serait les douches à deux. Mais je suis seule, donc. Par contre je prends jamais de bain. Sauf peut-être quand je suis en vacances. Mais c’est pas pareil c’est les vacances.

- Tu dois jamais t’épiler

Bien-sûr après le cliché du tu te laves pas, place au cliché tu es poilue… (j’ai un billet sur les pwaals dans ma tête depuis un bout de temps je pense qu’il faut que j’arrive à le coucher sur le papier). Ben non. Je m’épile. En plus chez l’esthéticienne, car je suis fainéante. Bon faut pas mentir, je côtoie des filles bio qui n’ont pas vu de rasoirs depuis les années 80. Mais bon chacun son délire et chacun sa passion.

- Tu manges que bio, tu dois être chiante à inviter …

Le MEGALOL en général. Je suis pas chiante. Je bois et je mange de tout. Je dis jamais rien. Même si j’aime pas, je fais genre. Mmmm trop bon. Sauf si bien-sûr on me sert des boîtes de conserve. Là je dirai que j’ai piscine. J’ai un minimum. Non en fait, (je le dis souvent je déteste ce terme) mais je suis pas une bio-intégriste. Evidemment s’il y a dialogue, je dis commence par acheter tes légumes… ET TES ŒUFS…. Si les personnes boivent du lait (ouais je sais il y en a encore) j’insiste lourdement sur le fait que bon le lait bio… Mais après voilà. C’est là vie de chacun. Mais normalement on est tous intelligents, on regarde des émissions on voit que le bio, c’est quand même mieux. Mais bon hein… Après on a toujours les mêmes arguments du oui mais c’est cher.. Oui mais non.. Enfin autre débat…

- Tu dois écouter que Tryo et compagnie…

Faux, j’aime d’amour Justin Timberlake. J’écoute (honte à moi)(oui beaucoup) du rap East Coast. Et Britney Spears. Les trucs alternatifs très peu pour moi. Voilà. Et comme tous les haters qui se respectent je n’aime pas ZaZ (Enfin sa musique)(Mais si elle un jour elle veut faire un clip avec du placement de produit Peau-Ethique je dirai pas non)

- Tu dois pas avoir la télé

Non j’ai, je consomme aussi trop la télé. Beaucoup trop. Les documentaires. Les séries. Et les émissions pourries. Surprenant hein (oui j’adore ADP et The Voice)(J’ai honte j’avoue)

Ensuite viennent les questions reloues. Les questions sur l’utilité de ton travail. Le pourquoi ? le ah bon ça marche ? Sérieux y’a des gens qui s’habillent en bio ? Mais genre tous les jours ? Ou la meilleure, non mais franchement y’a pas de différence, tu fais ça juste pour le business hein ?

Clairement, on a tous nos petits avis, sur le bio, avec nos petits préjugés. Mais en fait non. On est plutôt cool. Moi perso en tout cas. Une fois on m’a dit, ne dit pas que tu bosses dans le bio tu vas voir ça va faire peur. (Ouais surtout aux garçons CQFD). Oui mais non. En même temps c’est moi. DEAL WITH IT QUOI. On est pas extrémistes à dire que nous avons la bonne parole (sauf pour le nuke, car le nucléaire c’est vraiment mal). Après on peut être amis même si tu ne portes pas de la lingerie bio ;)

Bon je dois te dire en toute confidence que malgré tout dans ma vie de tous les jours certains ont de gros préjugés sur le bio, mais j'aime bien les démonter un à un. D'abord par la nourriture (car qu'est-ce qui réunit les gens si ce n'est la bouffe), ensuite le vin (et oui nous sommes français) et après en général il suffit d'avoir l'esprit assez ouvert et ça marche. J'adore par exemple faire des masques d'argile verte à mes potes où d'abord on s'est fait un gommage au miel. SO BIO ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Ludivine Abruzzo à 16:04 - Vie quotidienne - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2014

Lingerie : Les différences de goûts entre homme et femme !

Quand tu arrives à mon âge fatidique c’est-à-dire 30 ans (oui je sais on dirait pas)(je fais moins) et que tu as ma pathétique vie sentimentale, et que tu aimes la lingerie et que en plus tu travailles dans La Lingerie tu trouves dans des situations soit embarrassantes soit drôles.

J’ai lu une étude pour le Huffpost (ouais tavu je lis des trucs bien parfois) qui dit que le top 10 des marques de lingerie préférées des homme est complètement différent que celui des femmes.

Mais MEGASURPISE !!

D’abord ils aiment Victoria Secret. Je dois te dire que ça mais ça m’a fait LOLer pendant 5 min, le truc ils arrivent à visionner aucun produit mais tous visionnent le défilé et les Anges. Discute avec un mec célibataire il te donnera le nom d’un mannequin que même toi tu ne connaîtras pas (non moi je connais juste Heidi Klum car c’est la meuf de Seal et je crois qu’elle est trop vieille maintenant, bref). Ensuite il te sortira les marques françaises un peu slutty, avec de la dentelle. Jusque là normal. C’est un mec.

Pour info je suis allée aux Zétats-Unis dans une boutique Victoria Secret et ben j’ai bien aimé.. J’y serai restée plus longtemps, mais j’étais pas seule donc bon (j’ai ramené tout de même un petit souvenir).

Tandis qu’une femme dira elle en premier qu’elle préfère la lingerie en coton (oui je veux pas citer la marque du sondage car je trouve leur produits vraiment pas supers donc bon mais ça commence par un E et ça fini par un tam) et DIM. Le top du Glamour.

FBimage

Copyright Peau-Ethique

Pourquoi cette différence me demanderas-tu ?

Tout simplement car on a 2 vies !

On a la vie du bureau, ou pour certaines la vie de famille, et la vie où on doit séduire.

Alors oui, nous les filles on a pas de chance car on doit toujours être au top. Toujours avoir de la jolie lingerie pour séduire. Car non personne ne séduit en gaine. PERSONNE. (Sauf Bridget Jones, mais notre vie n’est pas une comédie romantique sinon ça se saurait). C’est scientifiquement prouvé.

Je me suis longtemps foutu de mes dessous, pas trop slutty, le minimum quoi et j’ai longtemps privilégié mon confort et mon bien-être à la séduction. A tord sans doute.

Toussa pour dire qu’un homme ne voit pas la lingerie d’une femme comme un besoin ou un confort. Mais plutôt comme un accessoire. Je le vois quand il m’arrive de devoir dire que mon travail consiste à vendre de la lingerie. Je vois dans les yeux du garçon que je passe de fille potentiellement intéressante à ultra intéressante… (oui car en général je sais aussi bien mettre mes atouts en avant !). Car dans sa tête je dois porter tous les jours de la dentelle, des SG ultra sexy… alors que la plupart du temps mes dessous ne vendent pas du rêvent crois moi !!!

Je discutais dernièrement avec une femme plus vieille que ma mère qui bref sans faire un 3615 savie mais un peu, a revu l'ancien amour de sa vie. Mais pour être sûre de ne pas tromper son mari. Elle a mis des sous-vêtements en coton. Alors j'ai ri (beaucoup). Car je me suis que dans l'inconscient d'énormément de femme, il n'y a aucune séduction possible avec de la lingerie en coton alors que sincerement, c'est pareil. C'est de la lingerie. Ca peut être sexy. PArfois le préjugé peut être cruel !

C’est comme nous, le mec ultra Graou brun, mal rasé (ouais okay là je parle uniquement pour moi) qui te dit qu’il porte un slip… Voilà quoi…

Parce que bientôt nous parlerons de la lingerie des hommes … de ses besoins…

Donc mesdames car au fond vous souhaitez de la lingerie en coton, et messieurs t’as compris en fait que ta meuf veut de la lingerie en coton viendez !!! (oui okay je fais de la pub en scred ici)(en mode ni vu ni connu)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Ludivine Abruzzo à 18:34 - Vie quotidienne - Commentaires [0] - Permalien [#]