Le Blog de Peau-Ethique

L'envers de Peau-Ethique, les découvertes green, le marketing vert, la mode bio, le commerce équitable

28 mars 2014

Le Made In France : réel besoin ou besoin patriotique

 

Hier comme beaucoup de personnes qui possède Canal Plus, qui s’intéresse au Made In France j’ai regardé le doc sur Canal Plus du jeune homme qui a décidé de vivre un an en consommant que français. J’ai eu un gros sentiment de Malaise face à ce documentaire.

Tu vois le vrai MALAISE (oui celui qu’on écrit même en capslock). Tout consommer en Made In France, casser son Iphone, ne plus avoir de Frigo… Bref… un bon retour au Moyen-Age pour moi. Mais bon car peut-être je suis une enfant de la mondialisation et que je ne vis pas le Made In France comme une nécessité ou un besoin. Que je me dis pas si j’achète français, je sauverai la France. Ouais non je le vois pas comme ça.

Y’avait un relent de protectionnisme qui m’a parfois gêné, je sais pas. J’ai trouvé l’expérience poussée à l’extrême.

Pour ma part on va s’intéresser au textile. Car je vais parler de chose que je connais. Chaque année on se dit que c’est peut-être le moment de re-produire en France. Dans notre milieu (qui est la lingerie en coton) il y a une marque homme qui cartonne.

D’ailleurs leur communication est vraiment bonne (il faut parfois rendre à César ce qui appartient à César). Mais quasi rien pour femme. Il faut dire que les ateliers de confection c’est pas la folaïe non plus.

Quand tu vois que par exemple l’atelier Lejaby sur 3, un vit correctement (il s’agit de Maison Lejaby). Monette a fermé (mais vient d'être repris par un industriel Luxembourgeois). Et les Atelières j’espère pour elles qu’elles vont survivre mais bon ça m’a l’air bien mal engagé malgré tout (personnellement j'aimerai bien faire un partenariat Peau-Ethique/Les Atelières)(Oui je sais moi et mes idées)(mais ça serait coule et classe) La faute à quoi, à qui ? Quand on lit les témoignages ou les études tout le monde veut consommer français mais veut payer le prix d’un made in China ou Turkey.

lesatelièresCopyright Les Atelières

Pourtant tout le monde vit en France, le coût minute est différent, car nous avons le SMIC oui et le chômage et Ô Surprise la Sécurité Sociale et tout cela se paie. Je dis rien. Je constate. On veut du made in France mais au prix d’une délocalisation. LOL de Feu.

Parfois j’ai cette discussion avec les clients seriez vous prêts à payer votre slip 25 ou 35 € et il sera fabriqué en France. Et là tu vois là gène sur leur visage. Car ils ont envie de te dire oui. Mais pas à ces prix. Ben oui mais bon les produits on ne te les donne pas. Faut vivre aussi.

Ensuite viennent les opportunistes du Made In France, je le sais, j’ai dans une vie antérieur travaillé pour un gros groupe de textile. Ils ne cousent que l’étiquette Made In France sur leurs produits pour certains pays (en général pour l’export) alors que la production a été faite ailleurs. Ou pire ceux qui insiste sur Tissu Fabriqué en France alors que toute la fabrication est faite à l’étranger… MEGALOL j’ai envie de te dire…

Voilà, le Made In France, c’est vrai c’est bien, je pense que lentement mais sûrement Peau-Ethique va y venir (à la manière de 1083, un crowdfunding pour voir, ça prend tant mieux, sinon on aura perdu que de l’énergie comme tout projet). Mais nous rabattre les oreilles que c’est avec le Made In France qu’on va sauver la France je suis un peu sceptique. Peut-être que si les marques qui fabriquaient en France étaient mieux mises en avant, mieux aidées (et pas juste 3,4) le Made In France ferait mieux envie…

Après on peut aussi rajouter que le Luxe, ce "vrai" Made In France, ce rayonnement à l'Export. C'est aussi ça la France. Et que si on se replie sur nos achats français que deviendrait cette industrie ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Ludivine Abruzzo à 09:49 - Marketing - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    B'soir,
    Ben tu vois, moi je serai prête à payer mon slip 25 à 35€ si c'était du made in France mais dans ce cas, fait avec du coton biologique bien sûr. Mais ça m'étonnerait que ce soit ce prix-là. Les gens sont pas franchement chauds pour mettre un peu plus cher dans leurs vêtements afin qu'ils soient éthiques et biologiques, je le vois bien autour de moi. On fonctionne trop à regarder le prix du vêtement mais pas tout ce qu'il y a derrière et autour. J'en reviens tout juste, et je ne saurais faire marche-arrière quitte à faire dépérir ma garde-robes en attendant renouvellement

    Posté par Pauline, 01 avril 2014 à 22:46

Poster un commentaire