Le Blog de Peau-Ethique

L'envers de Peau-Ethique, les découvertes green, le marketing vert, la mode bio, le commerce équitable

25 avril 2014

Je retourne l'étiquette de mes vêtements et toi ?

Attention saluons la BLOGUEUSE MODE que je suis,

Oui je fais mon coming-out de la mode, en fait je rêve d’être une blogueuse mode depuis toujours, je suis narcissique en fait. Mais je le sais. Dans deux ans comme toutes bonnes névrosées qui se respectent et que je commencerai mon analyse je me rappellerai de ça. De mon envie de m’exposer.

home-top-logo

Bref, là n’est pas le sujet.

J’essaie de m’habiller le plus de manière éthique et bio. Car je travaille dans le bio ? Oui sans doute. Car comme on me le répète trop souvent car au fond de moi je suis une baba-cool mais que j’écoute pas ZaZ et que je dors pas dans un Van. Aussi. Oui j’ai vraiment du mal avec la fast-fashion, vraiment, vraiment. Je ne suis plus rentrée dans une boutique H&M depuis bien 5 ans. Mango je crois jamais. Bon Zara j’avais besoin d’un cache-bras pour une robe (Sinéquanone)(Ouais SAYMAL)(Très, très), au final je l’ai acheté chez Morgan. Pas mieux. Mais j’essaie. Je vais pas dire je réduis mes achats. Non c’est faux j’ai envie de m’acheter un truc je me l’achète. Mais bon j’essaie de regarder où c’est fabriqué. En fait j'ai l'impression que je suis toujours la relou de service tu sais. Celle qui peut bien casser l'ambiance. Oui ça c'est moi !

Vois tu je suis fort fort embêtée avec le fait qu’il ne faut plus acheter au Bangladesh, car avec le drame du Rana Plazza… Oui c’est vrai on peut avoir conscience que l’achat de nos fringues peuvent tuer et continuer. On est humain c’est pas possible. Par contre ne faut-il pas plutôt que des marques éthiques aillent s’installer là-bas et développent des filières. Je sais pas, je pose la question. La pauvreté, la voir, l’accepter et squeezer, je n’y arrive pas encore. Je pense que parfois mon côté trop empathique va me tuer. Je ne t'explique pas quand on se rend dans les pays. Même si pour nous les ateliers les gens vivent bien. Je veux dire autour. C'est ultra ultra dur. Et c'est sans doute pour cela que j'aurai fait une ultra mauvaise psychologue, ou pas. Mais bon, le 3615 ma vie on s'en fout.

Cathy la grande chef de Peau-Ethique, dans une autre vie est allée dans ce pays (qui est le Bangladesh) faire de la fast-fashion (et oui nous ne sommes pas parfaites)(pour son travail d’avant)(attend elle est vieille quoi)(pardon <3) et elle est rentrée complètement bouleversée, je me rappelle ce qu’elle m’a raconté (oui car bon c’est aussi ma maman donc) mais j’étais plus jeune et je crois que j’étais dans le délire ouais mais ils ont un travail. Ahahah sacré moi ! Quand tu vois les conditions dans lesquelles ils bossent, en France cela serait la révolution, mais bon, taisons nous et consommons.

Soit,

La blogueuse mode aujourd’hui que je suis te montre que tu peux « oh porter de la fringue écolo et ne pas être TROP moche » (oui le trop c’est pour moi car bon voilà)(je suis pas une mannequin quand même)(mais j’en ai conscience)

2 3

Donc haut Ekyog en lin, légèrement transparent (oh oui un peu slutty et sexy), Soutien-Gorge Peau-Ethique (Une marque réellement superbe, bien coupée, bref je l’adore)(j’en ai trop fait ?) et bijou Made (achetés sur Asos, comme une vraie blogueuse Mode qui se respecte).

Et les 3 marques que je porte utilisation de matière bio, commerce équitable.

Franchement ça passe non ?

(Moi je pense que Cristina approuverait mon look)

Deuxième Look. On ne m'arrête plus !

4

(Pardon j'ai oublié de sourire j'essaie de faire la blogueuse mode et je m'entraîne au Duck Face)

Haut Kuyichi et toujours soutien-gorge Peau-Ethique qui te fait des boobs de rêve (ouais j'en fais peut-être trop).

Ah oui, outre ma tête, on fait avec (je te signale que j'ai des semaines chargées). Mon maquillage est bio. Tavu ? SWAG ! Bref. Mes culottes aussi. Faire une selfie de sa culotte soit-même le truc le plus difficile de ma vie. J'ai fait je sais pas combien d'essais. J'ai souvent pris juste mes fesses. Ou juste ma fenêtre. Et pour ne pas paraître énorme... Oulala quelle galère. Bref.

1

(Oui je vais refaire un article sur les jeans une bonne petite piqure sur le sablage)(sache que j'ai 2 jeans que j'ai depuis 2 ans)(et un que je viens de détruire, je pleure du sang à l'idée de devoir le changer)(bref)

Bon le délire de cette journée est de prouver qu'on porte des vêtements fabriqués dignement. Donc on les met à l'envers comme moi, on fait des selfies, où tout le monde peut être bien plus beau que moi (car oui C'EST PAS BIEN DUR JE SAIS HEIN) on taggue sur les Internets #InsideOut #fash_revFrance. Après tu peux être même affiché(e) à côté de ZaZ si tu envoies ta photo là france@fashionrevolution.org. Moi non. La hater que je suis ne le fera pas. En plus tant qu'elle ne portera pas de la lingerie Peau-Ethique je vois pas pourquoi je ferai des efforts hein ?

Donc le but de cette journée n'est pas de fêter les morts. C'est ce qu'on m'a glissé sournoisement. Non c'est plutôt de prendre conscience qu'il existe des alternatives à la Fast-Fashion. Que ne croyez pas que s'acheter des fringues "écolos" coûtent plus chères. Non. Le prix d'une vie n'a pas de prix (Whaou c'est beau), non clairement ce n'est pas plus cher. Les produits sont en général plus solides en plus, (et certaines grosses marques, bon pas nous hein) font des ventes privées, des soldes toussa, donc clairement on peut s'habiller des pieds à la tête en bio et avoir le SWAG bien plus que Nabilla !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Ludivine Abruzzo à 14:42 - Mode - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire